ETEINDRE LES SOMMETS

UNE TOPOGRAPHIE DE L’ÉTUDE
en 6 ACTES

Cette séance d’étude propose de faire émerger une chaîne de raisonnement par la mise en relief de l’idée d’ascension.

  
Performance tue

projection de diaporama sur maquette
planches de scénario visuel et textuel
en consultation

La puissance éprouvée par les hauteurs nous incite à faire la somme de connaissances. Cette succession de signes esquisse une ligne de FAITS, avérés ou non, mais du moins conceptualisés, comme autant de projections de votre pensée.
Arpenter ce territoire, comme on grimpe une montagne, trouver le rythme de la marche, éprouver le mouvement de la démarche…

Puisque tout logarithme transforme une puissance en produit,
le besoin de formule justifie la nécessité du mouvement comme action de pensée.
Un produit au potentiel multiplicateur
ou expansif qui ne peut être contenu.
ou ex-pensif qui pense de manière extérieure, en dehors du champ défini.

Expérimenter,
comme on ex-péri-pense
action de penser l’autour par l’extérieur
comme on ex-péri-mente,
comme on ex-péri-monte.
Dans l’idée de gravir par le bas,
il est plus juste de dire : ex-péri-penter.
La pente comme déclinaison d’une situation d’expérience :
comme inclinaison.
Donc prendre la tangente (ou l’oblique)
entre deux points de vue par exemple,
ou deux points d’un terrain, d’un champ de sens déterminé.